mardi 9 décembre 2014

Gastronomades 2014 à Angoulême


 Il y a maintenant très longtemps de ça, en survivant à une énième séparation avec un énième "petit ami", je regardais la lumière se refléter dans les desserts de la pâtisserie voisine. Et je me rappelle que je me disais alors que tout passe dans la vie, mais que la nourriture est l'une des rares choses qui dure et qui ne me trahira jamais ! Quand on aime manger, la gastronomie est une amie fidèle et loyale ! Et à vrai dire, par certains côtés, je suis toujours d'accord aujourd'hui !



 S'agissant de bonne cuisine, la France est un pays qui ne vous trahira jamais non plus et, surtout, qui ne trahira jamais vos papilles gustatives ! Ici, la nourriture peut facilement devenir une source d'inspiration, un loisir, une passion et même, pour certains, être le sens de la vie. Et ce n'est pas pour rien qu'en 2010 la cuisine française a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est d'ailleurs la toute première fois dans l'histoire que la tradition culinaire y a été inscrite.

 Depuis le temps que je vis ici, j'ai bien remarqué que le festival angoumoisin les "Gastronomades", qui se déroule chaque année, depuis 20 ans, le dernier week-end du mois de novembre, est très populaire auprès de tous les habitants de la région charentaise. En effet, ces dernières années, il réunit durant 3 jours plus de 100 000 amateurs et admirateurs de bonne cuisine de tous âges, classes ou religions...


 Ainsi, un peu partout en ville, dans les tentes construites spécialement pour les trois jours du festival, nous pouvons voir la grande cuisine des talentueux et renommés chefs récompensés par les étoiles du fameux Guide Michelin ou bien ceux qui débutent encore, déguster leurs chefs-d’œuvre inventés, réalisés et improvisés juste sous nos yeux, participer à des conférences passionnantes et découvrir les dernières actualités de l'art culinaire moderne.

 Cette année, à l'occasion des "Gastronomades 2014" le grand public a, notamment, pu assister à la réalisation d'une tarte aux pommes géante aux halles ainsi qu'à diverses improvisations faites à partir des produits du marché par les différents chefs invités tels que Frédéric Jaunault, Meilleur Ouvrier de France Primeur 2011, Consultant designer fruits & légumes et Champion d'Europe et de France artistique sur fruits & légumes, Bruno Dinel, plus jeune maître-boulanger de France en 2006, Vincent Lucas, Chef 1 étoile au Guide Michelin et Akrame Benallal, Chef 3 étoiles au Guide Michelin (deux étoiles pour son restaurant parisien "Akrame" et 1 étoile pour celui qu'il a ouvert à Hong-Kong).


 Regardez ci-dessous un petit extrait du magnifique spectacle mêlant cuisine et musique que nous a offert Akrame Benallal accompagné par un violoniste qui s'est inspiré des mets concoctés par le Chef étoilé pour écrire la partition qu'il jouera tout au long de la préparation culinaire.


 Le prix de la Révélation a été donné aux jeunes mariés, ex-candidats de l'émission "Top Chef",  Noémie Honiat et Quentin Bourdy. D'ailleurs, le Chef Akrame Benallal avait obtenu le même prix en 2010 et cette star multi-étoilée de la cuisine française, qualifié de "surdoué de la cuisine", est devenu en 2014 Chef de l'année. Il a aussi partagé quelques uns de ses précieux petits secrets avec le public angoumoisin, charmé par sa personnalité. Rappelons au passage que les premières leçons culinaires proposées au grand public ont fait leur apparition aux Gastronomades à Angoulême bien avant les fameuses émissions de télé-réalité.


 Je vous propose de regarder les deux vidéos ci-dessous, la première étant un extrait de la joute opposant le couple d'ex-candidats à "Top Chef" formé par Noémie Honiat et Quentin Bourdy tandis que la seconde est une interview des jeunes mariés.



 Comme le veut la tradition, le festival a convié les écoliers d'Angoulême à participer à des leçons de cuisine basées sur des spécialités autour d'un ingrédient. Nos enfants se sont retrouvés dans la classe du sucre. Le chef leur a d'abord montré quels types de produits sont faits à base de sucre, quelles sont les différentes sortes de sucres qui existent et à partir de quoi est fait le sucre. A la fin de ce petit cours appétissant, les enfants ont pu goûter la barbe-à-papa maison. A condition que leurs parents les y aient autorisés!


 Voilà ci-dessous un groupe d'écoliers en train de fabriquer une glace "gastro-cosmique".


 Captivés, ces enfants assistent attentivement à un petit cours sur le miel.


 Dehors, la ferme pédagogique s'est installée. Les tous petits pouvaient y rentrer et faire connaissance de plus près avec des lapins, des poules et différents chiots de race.

 Mais l'occupation la plus agréable pendant les Gastronomades, surtout avec des enfants, c'est la promenade à la foire ! C'est une sorte de petit voyage qui nous promène d'une région française à l'autre. Nous avons ainsi pu découvrir les délicieux petits biscuits aux cerises du pays basque, le Kouign-amann, ce fameux gâteau breton bien gras, le pâté de foie d'autruche charentais ou encore la confiture aux poivrons et aux fraises, la crème de cassis, différentes sortes de foie-gras ainsi qu'un grand nombre de cognacs, de vins, de champagnes etc. Et tous ces producteurs nous souriaient et proposaient de tout goûter et de tout toucher avec un tel plaisir que nous n'avions jamais été aussi heureux d'acheter ! 


Et pour finir, parce que l'homme ne vit pas seulement de pain !...
Le festival gastronomique a décidé de lier l'art culinaire et l'art plastique en organisant une exposition éphémère commune avec l'école d'Art du Grand Angoulême et l'Association du Centre d'Art Plastique d’Angoulême «Le temps passe... les œufs durs !» L’œuf est le début de tout, et même de l'apparition du monde d'après certaines croyances celtes. Voilà pourquoi l’œuf est un sujet aussi populaire chez les artistes, écrivains, peintres... Les tableaux exposés qui représentaient des œufs durs avec une coquille en parfait état ou légèrement cassée nous rappelaient la nourriture, mais aussi les œuvres d'artistes Pop art américains ou de peintres de nature morte du 18ème siècle.

 
Enfin, comment ne pas citer à cette occasion ces quelques vers d'un poème de Jaques Prévert :

« Il est terrible
Le bruit de l’œuf dur cassé sur un comptoir d’étain
Il est terrible ce bruit
Quand il remue dans la mémoire de l’homme qui a faim… »

Aucun commentaire:

Publier un commentaire